Que cherchez-vous?

Commencez à taper pour rechercher un produit

Cerca

Culture de framboises en pots

22 juillet 2022 | Conseils - perspectives

La culture des petits fruits représente actuellement, au niveau mondial, un secteur avec une grande marge de croissance. Rien qu’en Italie, entre 2016 et 2020, la consommation a augmenté de 64% et, au cours du premier semestre 2021, le taux de croissance a été de 40% par rapport à la même période de l’année précédente (source ‘Italian Berry Day’ – Macfrut Rimini 2021).

De tous les petits fruits, après la myrtille, la framboise est celle qui a le plus grand potentiel et sur laquelle les nouveaux agriculteurs portent leur attention, poussés par une demande accrue.

La culture de framboises en pots est l’une des cultures de substrat les plus réussies parmi les producteurs de fruits du monde entier.

Il existe de nombreuses variétés de cette plante qui, théoriquement, permettraient de la cultiver dans n’importe quel type de sol.

Pourquoi, alors, choisir la culture du pot ?

La durée de vie d’une plante à petits fruits (framboises, myrtilles, mûres, etc.) est en moyenne d’environ 10 ans et dépend non seulement de la technique de culture mais aussi du type de sol : celui-ci ne doit pas être trop lourd ou calcaire, sujet à la stagnation de l’eau ou à des périodes de sécheresse extrême.

Il va sans dire que le vieillissement même des plantes implique une réduction du rendement en fruits, ainsi que le risque de développement d’éventuelles phytopathologies. C’est pourquoi la vie économique d’une plante est, en règle générale, plus courte que sa vie physiologique.

Pour que la durée de vie d’une plante puisse être de dix ans, il est important d’avoir un contrôle strict du sol ainsi que de vérifier que les plantes sont saines, exemptes de virose, de mycoplasmose et de phytophthora racinaire.

La culture en pots est sans aucun doute plus onéreuse mais elle est largement compensée par le rendement élevé et la qualité des fruits obtenus, car elle permet de contrôler scrupuleusement la santé de la plante et, surtout, de pouvoir répondre à ses besoins de manière précise et opportune. Tout d’abord, en utilisant les ressources primaires de manière plus responsable, la culture en pots permet de réduire l’impact environnemental.

L’irrigation et la fertilisation sont deux des paramètres fondamentaux pour un bon fonctionnement du système : l’eau d’irrigation doit être filtrée et acidifiée pour que le pH soit de 5,5/6 (en présence d’eau calcaire, on peut utiliser de l’acide citrique, très efficace, non dangereux et facile à utiliser) ; le système d’irrigation goutte à goutte doit garantir la possibilité d’irriguer, même 10 fois par jour, dans les périodes les plus chaudes.

La fertilisation doit être effectuée plus fréquemment que pour les autres types de plantes et doit se faire avec des engrais solubles. Dans la mesure du possible, la fertilisation avec des engrais hydrosolubles est fortement recommandée (rapidement assimilés par les plantes, ils ne sont pas gaspillés ou dispersés dans le sol) et doit être effectuée en même temps que l’irrigation (fertigation), c’est-à-dire chaque fois que la plante reçoit de l’eau. La composition de l’engrais – et le rapport entre azote, potassium et phosphore – devra être ajustée pendant les phases de floraison et de récolte et sera étroitement liée à l’analyse de l’eau d’irrigation, au type de pot utilisé et au type de substrat.  Les substrats utilisés pour la culture des framboises sont généralement la fibre de coco et la tourbe blanche, plus fréquemment un mélange des deux. La gestion de l’eau est facilitée par l’utilisation de la fibre de coco dans des pourcentages élevés. Pour les framboises, 5 à 8 litres de substrat sont généralement nécessaires, mais ces paramètres peuvent changer en fonction de la variété de la plante. Pour un système de plantation économique – et en même temps efficace – prévoyez des pots d’environ 10 à 11 litres avec deux plants placés à 40 cm l’un de l’autre, de sorte qu’il y ait 5 plants par mètre linéaire. Chaque pot doit être alimenté par 1 ou 2 goutteurs. Dans le cas d’une culture hors-sol, il est impératif de créer un tunnel de couverture, car la framboise doit être placée à mi-ombre ou protégée par une toile d’ombrage, ainsi qu’une bâche de protection contre la pluie ; ce dernier point est particulièrement important car il s’agit d’un fruit sujet au développement de moisissures et destiné principalement au marché du frais.  En outre, il est nécessaire d’utiliser des structures de support pour les plantes – en bois ou en fer – afin de soutenir la croissance des branches extérieures. 

La culture en pots permet de contrôler et d’estimer beaucoup plus facilement la quantité d’eau dont la plante a besoin. Comme pour la culture en plein champ, on peut utiliser des instruments de haute précision, mais aussi, plus simplement, on peut recueillir le drainage sortant du fond de certains pots et le comparer à la quantité d’eau d’irrigation donnée à ces pots : un drainage de 5 à 10 % est idéal. Ce contrôle doit être effectué au moins une fois par semaine, ou plus fréquemment en cas de pluie ou de sécheresse.

Les plantes cultivées en pot ont non seulement l’avantage d’être plus saines mais aussi de pouvoir être hypothétiquement plantées à n’importe quel moment de l’année car elles ont des racines (cultivées pendant la durée minimale d’un an) qui peuvent s’enraciner facilement et en toute sécurité.  Un autre aspect, non secondaire, de la culture en pot est la simplicité et la flexibilité avec lesquelles le transport et la manutention peuvent être organisés.  Le transport de plantes en pot dans le modèle ORSA, par exemple, est optimisé grâce à la forme conique carrée du pot et aux dimensions qui le rendent facilement adaptable à l’espace du chariot danois.

Pour une culture hors-sol harmonieuse, il est nécessaire d’utiliser des conteneurs dont la structure favorise un développement et un entretien optimaux des plantes en termes d’oxygénation et de drainage des racines, tout en garantissant des performances optimales dans des conditions de chaleur et de froid, sans risque de rupture due à des changements de température drastiques ou à une manipulation mécanique quotidienne à l’intérieur de la pépinière.

ORSA, et le plus innovant ERACLE FRUIT, avec son fond en forme de croix, ses nombreuses ouvertures pour un drainage facile et la distance du fond par rapport au sol pour éviter la stagnation, sont les pots idéaux pour la culture des framboises. ORSA est disponible en différentes capacités, notamment 11 litres et 15 litres. ERACLE FRUIT est disponible en capacités de 6 litres et 10 litres.

Parcourir les catégories
Dernières nouvelles

2 novembre 2022 | perspectives

BIOTEMA : l’Université de Pise et NPB collaborent à nouveau…

Dans le domaine des projets de Recherche & Développement, Nuova Pasquini e Bini S.p.A, après la réalisation des pots GEA…

Lire la suite

2 novembre 2022 | Conseils - perspectives

Culture Hydroponique en vase

Passionnées d’agriculture ! voici votre avenir ! nous parlons de la culture hydroponique en vase ! De quoi s’agis ? A quoi ça…

Lire la suite

8 août 2022 | Nouveaux produits

Mars et Diamant : des bijoux pour vos plantes

En 2016, Pasquini & Bini, en collaboration avec le Campus Design de l’Université de Florence, a promu un atelier avec…

Lire la suite